Le gouvernement sabre dans le programme AccèsLogis

Budget 2015 : Le gouvernement sabre dans le programme AccèsLogis

L’AGRTQ consternée par les orientations annoncées

Québec, le 26 mars 2015 – Le budget Leitao présenté aujourd’hui est extrêmement décevant pour le développement de l’habitation sociale et communautaire. Les sommes consacrées au programme AccèsLogis sont amputées de moitié, ce qui se traduit par une diminution de 3 000 à 1 500 le nombre de nouveaux logements sociaux et communautaires qui pourront être développés dans le cadre du programme. Il s’agit de la plus faible programmation des quinze dernières années. « Nous sommes très inquiets de constater un désengagement important du gouvernement à l’égard du programme AccèsLogis et envers le développement du logement social et communautaire », a déclaré Mme Édith Cyr, présidente de l’Association des groupes de ressources techniques du Québec (AGRTQ). Rappelons qu’AccèsLogis est le seul programme de soutien à la construction de nouveaux logements sociaux et communautaires, essentiel pour répondre de manière adéquate et durable aux besoins diversifiés des ménages moins nantis et des personnes en conditions de vulnérabilité.

La moitié du budget normalement alloué à l’ajout de nouveaux logements sociaux et communautaires par le biais du programme AccèsLogis est désormais réorienté vers un programme de supplément au loyer ouvert au marché privé. Les sommes consacrées à cette mesure ne permettent pas d’ajouter de nouveaux logements locatifs et ne représentent certainement pas une solution pérenne et structurante pour répondre aux besoins des ménages à faible et modeste revenu. Qui plus est, dans le contexte actuel, il est difficile de comprendre cette décision de sabrer dans un programme qui non seulement répond à une priorité sociale mais qui contribue aussi significativement à l’activité économique et crée des emplois.

L’AGRTQ est très préoccupée de cette nouvelle orientation vers le supplément au loyer privé et se questionne sur les intentions du gouvernement à plus long terme, en matière de logement communautaire. « On s’étonne de voir aujourd’hui un tel virage alors que les travaux de la commission de révision permanente des programmes ne sont même pas terminés », souligne Mme Cyr.

Aucune mesures d’aide aux régions

D’autre part, le budget ne prévoit aucune nouvelle somme pour la réalisation de projets de logement communautaire en région éloignée. Une enveloppe budgétaire spéciale était disponible jusqu’en janvier dernier, mais celle-ci est maintenant épuisée et aucun montant supplémentaire n’est annoncé aujourd’hui. « L’absence de ces mesures particulières signifie, à toute fin pratique, qu’il sera impossible de développer tout projet de logement social etcommunautaire dans les régions éloignées, incluant ceux pour lesquels des unités avaient déjà été attribués», prévient la présidente de l’AGRTQ.

À la lumière de ce budget, il est plus que jamais nécessaire que nous puissions rencontrer notre ministre responsable, M. Pierre Moreau, afin d’éclaircir les intentions du gouvernement en matière de développement du logement social et communautaire.
-30-
Source : Association des groupes de ressources techniques du Québec (AGRTQ)
Renseignements : Violaine Ouellette, responsable des communications, (514) 605-7877